vendredi 15 juin 2012

Mise en demeure s'explique


Notre réponse écrite au Journal de Montréal

par Mise en Demeure, 12 juin 2012, à 23:49 ·
C'est Daniel Renaud, journaliste au Journal de Montréal, qui, le premier, fit éclater au grand jour le scandale qu'on appelle maintenant le Khadirgate. Effectivement, c'est en publiant un article intitulé Charest mort aux pieds de Khadir (1) qu'il a dévoilé l'une des plus importante preuve de copinage entre les milieux politiques et culturels ainsi que solidaires et anarchistes.

Dans cet article, il est question d'un courriel qu'il nous aurait envoyé et qui serait resté lettre morte. Malheureusement pour nous, nous avons été informés de l'ampleur de la situation par les médias et notre réponse est arrivée après la fameuse heure de tombée, soit aux petites heures du matin. Depuis, la Bananarchiste et J-S le tueur se sont entretenus de vive voix avec Daniel et un nouvel article en fait état (2). Nous croyons cependant dans l'intéret du public de diffuser nos réponses aux questions qui nous ont été posées.


(1) http://www.journaldemontreal.com/2012/06/11/charest-mort-au-pied-de-khadir
(2) http://www.journaldemontreal.com/2012/06/12/ses-auteurs-se-dissocient-de-khadir
________________________________________________________________________________

Mise en Demeure guidant le peuple ou l'origine du Khadirgate

Depuis quand cette affiche existe-t-elle? 
« Mise en Demeure guidant le peuple » existe depuis octobre 2010.

Qui l'a créée, vous ou a-t-elle été faite à votre demande? 

C'est une affiche autoproduite par le groupe. Nous sommes responsables du concept et de la production. Malheureusement, nous avons du faire affaire à un sous-traitant (dont nous tairons le nom, mais il n'est aucunement affilié à l'empire Québécor) pour l'impression.

Pour quelle raison la mettez-vous en vente sur votre site internet? Pour une cause?

Jusqu'à tout dernièrement, elle était tombée dans l'oubli. Nous sommes très heureux de voir le battage médiatique entourant notre oeuvre dans le cadre de l'arrestation très people de notre camarade Yalda... Si les ventes se relèvent,  avec de la chance, on pourra bientôt quitter la misère pour connaître l'opulence. En effet, à ce jour, tous les profits découlant de la vente du poster nous sont revenus.

À l'époque de la création de l'image, nous touchions le fond du baril, on en grattait même le double fond pour voir s'il n'y restait pas un peu de poudre histoire d'y mettre le feu. Nous allions sortir notre album "Les belles années"* et on avait désespérément besoin de cash. Notre premier album "Brasse d'la marde comme d'autres brassent d'la bière" était discontinué et on avait besoin d'un revenu. On s'est dit qu'une affiche était la solution à nos maux.

Voici pour la cause pour laquelle on a créé Mise en Demeure guidant le peuple : faire la piastre pour financer un album.

Pour quelle raison la mettez-vous en vente sur votre site internet? 

Eh bien, mon cher Dan, on l'a mise sur notre site Internet pour la faire connaître au monde. Quand on crée un produit culturel, il faut aussi s'assurer de sa diffusion dans la sphère publique. miseendemeure.org joue ce rôle pour nous.

En avez-vous vendues beaucoup?

Malheureusement, nous ne pouvons répondre à cette question. Notre conseil d'administration est très clair à ce niveau, nous ne pouvons divulguer l'état de nos ventes au premier journaliste venu. Tout ce que nous pouvons vous répondre, c'est que nous en avons vendues assez pour que l'une d'elles se retrouve sur la table de cuisine d'un député de l'Assemblée Nationale, celui-là même dont nous nous payions la tête, pour ensuite être citée en justice.

Qu'est-ce que cette image signifie pour vous? 

Cette image signifie beaucoup pour nous. Elle nous a permis se produire notre second album et, pour ça, nous lui sommes éternellement reconnaissant. L'aspect économique ne peut être relégué au deuxième plan. Il en va de même dans notre société et vous devriez le savoir : votre canard nous rabâche cette ritournelle jour après jour.

Cependant, un truc qu'on aime bien, dans l'économie qu'on met de l'avant, c'est cette idée que le prix n'est pas fixe. Chacun paye selon ses capacités et chacun réclame ce qui fait son bonheur. On aimerait encore plus qu'il n'y ait plus de prix et qu'on ne réclame que du bonheur, mais y'a des gens plates qui contrôlent la société qui ne veulent pas de ça.

Que représente-t-elle?

Ouh là... C'est une grosse question que vous nous posez là!

Mise en Demeure guidant le peuple est tributaire d'une longue tradition d'oeuvres et d'artistes engagé.es et nous espérons qu'un observateur ou qu'une observatrice attentive saura les décoder. Attention, on va te parler d'art, de politique, de linguistique, d'économie et de sociologie. Y'a peut-être un peu de philosophie qui va suer de tout ça, mais on va la garder en laisse.

En premier lieu, on s'est inspiré de La Liberté guidant le peuple d'Eugène Delacroix dans laquelle Marianne représente à la fois la Liberté et la France au combat. Celle-ci nourrit la nation avec ses gros seins bien gorgés de lait et la mène vers un avenir meilleur. La Bananarchiste est notre claviériste et joue bien le rôle d'icône anarchiste. C'est un clin d'oeil.

En fait, on n'aime pas tant Delacroix qui était un petit-bourgeois. Bien que progressiste, il croyait que c'est en s'impliquant dans le système qu'on parvient à changer la société. Toute sa vie, il rechercha la reconnaissance du pouvoir et il l'obtint sur le tard alors qu'il fut nommé Académicien. Il tenta d'ouvrir les portes de cette institution à un plus grand nombre de peintres et d'ébranler la tradition qui en pourrissait les murs, mais il fut incapable de mener sa mission à bien... De cet échec est née une révolution du champ des arts. On est passé de l'académisme à la modernité. Aussi, certain.es expert.es du monde de l'art affirment que le jeune bourgeois en chapeau haut de forme est un autoportrait du peintre. Nous croyons que Delacroix fut un allié des pauvres et des opprimé.es, mais qu'il a emprunté une mauvaise voie pour faire l'Histoire. C'est aussi le cas de Monsieur Kadhir et c'est pourquoi nous avons remplacé le visage de Delacroix par celui de l'unique député de Québec Solidaire. On y fait un lien politique entre le réformisme d'antan et celui d'aujourd'hui.

Mais ce n'est pas tout. Vous le savez probablement, mais Mise en Demeure guidant le peuple, en tant qu'oeuvre photoshoppée est l'héritière des collages. Les collages sont apparus au début du XXe siècle dans un mouvement artistique qu'on a dérisoirement nommé « les cubistes ». Alors que la Première Guerre mondiale devenait imminente, Picasso intégra à ses tableaux de petits morceaux d'articles de journaux faisant état du conflit entre les États impérialistes qui allaient se livrer bataille. Par la suite, la pratique du collage a connu de beaux jours à Berlin alors que le mouvement dada s'y exprimait à l'aube des années 1920. Les collages donnaient alors un nouveau sens à des images glanées ici et là. Après le parti pris pacifique des oeuvres de Picasso, les oeuvres de Dada-Berlin étaient propagandistes pour la cause communiste.

Parallèlement aux collages, on doit mentionner que L.H.O.O.Q., oeuvre phare de l'artiste français Marcel Duchamp, a montré au monde entier qu'on pouvait reprendre une oeuvre et en détourner son message initial. Par la suite, ce qui s'appelle le détournement d'oeuvre est devenu une pratique populaire grâce à l'apport des membres de l'Internationale situationniste au courant des années '60. Et puis, comme Boris Vian l'avait si bien dit quelques années auparavant : « Tout a été dit cent fois/ Et beaucoup mieux que par moi/ Aussi quand j'écris ces vers/ C'est que ça m'amuse/ C'est que ça m'amuse/ C'est que ça m'amuse et je vous chie au nez ». C'est ce que nous avons fait à notre façon.

Allez, concentrons-nous et revenons au sujet qui t'intéresse, Daniel.

Alors, nous avons l'oeuvre de Delacroix. On y remplace l'autoportrait par Kadhir. On y remplace la liberté par l'anarchie et Marianne par la Bananarchiste. Mais ce n'est pas tout. On doit dire que vous êtes un fin observateur : vous avez su distinguer tous les ajustements que nous avons apportés à l'oeuvre originale. Nous avons donc éclairé les éléments 1 et 2 de votre charmant article. Passons donc aux autres!

Charest est mort. C'est la vie qui continue. C'est une émeute, une insurrection, non, mieux une révolution et on trouvait ça à propos d'y mettre des crapules contemporaines**. Charest, c'en est une. C'est une des têtes d'affiche des crosseurs québécois alors on l'a choisi. On aurait pu mettre bien d'autres gens.

Donc, nous voulions faire un outil autopromotionnel pour notre groupe. Nous retrouvons déjà la Bananarchiste, mais nous sommes quatre. Eh oui, c'est aussi nous 4-5-6 avec nos costumes de scène! On s'est dit que c'était bien de mettre le flic se prosternant devant le peuple qui se révolte. On s'est dit que le dictateur un peu nazi sur les bords serait beau aux côtés de Charest. Y nous restait le gars cagoulé à mettre, pis on a réussi à l'intégrer à l'oeuvre originale en laissant l'épée que le personnage tenait. C'est assez cool.

Tu vas peut-être trouver que c'est un peu gros, un groupe de musique qui se prend pour l'avant-garde éclairée d'une révolution à venir et qui se met ainsi en image. C'est un peu ça le but. Dans notre société sédentaire où le peuple n'a pas le temps de s'amuser en dehors de ses obligations économiques (travail et consommation), tout est un peu gros. Nous sommes un peu gros. On aime ça faire dans le grossier. Ça nous permet de faire notre juste part en tant que pauvres et artistes en lutte contre le capital. On se trouve drôle aussi. Et beaucoup de gens qui nous aiment nous trouvent drôles et sympathiques. Cependant, ce n'est pas le cas de tout le monde et notre production artistique peut ainsi se trouver dans la preuve que l'État présente contre une dangereuse criminelle. C'est absurde, n'est-ce pas?

Tiens, as-tu déjà lu la pièce Rhinocéros d'Eugène Ionesco? Un chic type. Il y est question d'une étrange maladie venue de l'étranger. Cette maladie a comme symptômes que les personnes atteintes se transforment en rhinocéros. C'est gros de même. Derrière l'absurde de la chose, Ionesco a écrit cette pièce comme étant une allégorie du fascisme et du conformisme politique qui rampaient lors de la Deuxième Guerre mondiale. C'est drôle comme maladie, ça ne fait pas de sens, mais c'est aussi triste et tellement lourd comme sujet.

Nous croyons utiliser une approche similaire. Le fait que notre oeuvre soit une pièce à conviction sur laquelle se jette un certain journal sensationnaliste représente pour nous le comble de cette absurdité. On n'aime pas la police. On n'aime pas le gouvernement. Et la légende de l'oeuvre « si j'avais une machine à remonter le temps..."? Elle fait référence à une de nos chansons, où l'on dit, carré comme ça : « si j'avais une machine à remonter le temps, j'irais péter la yeule à Jésus ».

C'est un petit fantasme qu'on se permet, un exutoire. C'est ce qui nous permet de nous regarder le matin dans le miroir et de vivre jusqu'au lendemain. Ainsi, en plus d'être un clin d'oeil à La Liberté guidant le peuple, notre affiche fait référence à une chanson de notre répertoire qui laisse sous-entendre qu'on aurait bien aimé ça faire parti de cette révolution où on se serait débarrassé des crapules qui nous entourent. On pastiche un autoportrait pour en refaire un autoportrait.

Mise en Demeure

*Vous allez aussi probablement aimer le graphisme de cet album. On y retrouve la fameuse Bananarchiste et - on dirait que ça relève du fétichisme, mais c'est pire que ça - Jean Charest dans le rôle d'un cadavre. Allez voir sur notre  dit site d'intérêt, y'a du croustillant là-dedans!

**As-tu été voir? Eh oui, à côté de Charest, on retrouve PKP. C'est-tu pas croustillant à souhait ça?! D'ailleurs, on pensait seulement boycotter votre torchon en vous ignorant, comme on le fait si bien habituellement, mais ça nous amusait de te répondre. En plus, on ne sait pas trop si tes patrons auraient compris la différence entre notre boycott et une grève pis on voulait pas être l'origine d'un nouveau lock-out. C'est pas facile la vie parfois...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je me permets, pour votre information, de reproduire ici le texte que j'ai publié sur le site "fâchiste" Vigile.

En vous remerciant de votre attention.

Yves Claudé

***

La lamentable propagande électorale du PLQ : du raclage de fonds de poubelles !

Fidèle aux douteuses orientations de propagande qu’il s’est fixées, et à défaut d’être en mesure de convaincre les citoyens de la qualité de sa gouvernance et de la pertinence de son “Plan Nord”, le PLQ en est réduit à racler des fonds de poubelles à la recherche de déchets (factuels, comportementaux, idéologiques, culturels, etc.), pour les brandir dans un exercice programmé d’indignation et de dénonciation de la «violence», qui vise à discréditer à la fois le mouvement étudiant et le Parti québécois (supposé incarner une «rue» menaçante…).

Ainsi, mardi et mercredi (12 et 13 juin), Monsieur Charest et ses ministres se sont répandus en pitreries et en furieuses dénonciations d’un complot «subliminal», après qu’une fuite policière ait permis à deux quotidiens de Quebecor de faire la Une avec un énorme dérapage médiatique : la reproduction d’une affiche trouvée chez le député Khadir, avec un titre supposé être éloquent pour les lecteurs: «Khadir armé, Charest mort» ! La police, pas plus que la direction des journaux de Quebecor, et encore moins les esprits savants du conseil des ministres, n’avaient réalisé que le stupide détournement de l’œuvre d'Eugène Delacroix par le groupe “Mise en demeure”, était en fait un très involontaire hommage à Monsieur Charest, figurant comme un héros de 1848 mort au combat pour défendre la démocratie et la République française contre la monarchie, aux côté d’un camarade transfiguré en Amir Khadir ! Une simple consultation d’un site du ministère français de la culture (www.histoire-image.org) aurait permis d’éviter à tout ce beau monde de sombrer dans le plus grand des ridicules.

Ce jeudi (14 juin), le gouvernement a plongé dans la même poubelle, pour en extirper une chanson ignoble et débile du sinistre groupe “Mise en demeure” (1), une formation musicale “anarchiste” susceptible de faire honte à toute personne revendiquant cette étiquette, et qui ne mériterait pas de se produire hors de l’espace obscur d’un sous-sol anonyme. Cette “trouvaille” a été le prétexte d’une propagande précipitée dans laquelle on a accusé indument et sans vérification préalable «les organisateurs de la Fête nationale» (2), et ceci après avoir tenté de faire un amalgame entre cette chanson interprétée comme une «violence» appréhendée, et d’autre part le mouvement étudiant et ses instances démocratiques.

N’osons pas imaginer ce qui aurait pu être le discours du PLQ et de ses chroniqueurs médiatiques, si l’on avait retrouvé “par hasard” une carte de membre du PQ ou une simple carte d’étudiant en sciences humaines de l’UQAM, dans le logement du tueur présumé Magnotta !

Le PLQ a décidé de répliquer au mouvement social des casseroles, par un concert de poubelles, qui est destiné aussi à couvrir les paroles inquiétantes qui se font entendre à la Commission Charbonneau (3), et à masquer les odeurs de corruption par d’autres effluves également nauséabondes. Est-ce à ce sinistre cortège, bruyant et malodorant, que Québec solidaire s’emploie à apporter son indéfectible et stratégique soutien pour les prochaines élections ?

Yves Claudé

(1) http://www.ledevoir.com/politique/quebec/352455/jean-charest-sur-la-violence

(2) http://www.newswire.ca/en/story/993179/mise-au-point-du-mnq-concernant-la-gestion-de-la-fete-nationale

(3) http://www.lapresse.ca/actualites/dossiers/commission-charbonneau/201206/14/01-4534853-jacques-duchesneau-sam-hamad-ne-voulait-pas-voir-le-rapport.php

Daniaile a dit…

Un petit-bourgeois sympathique ca n existe pas autant qu une pomme délicieuse empoisonnée...un petit-bourgeois ou une petite-bourgeoise c est la pour exercer le controle sur un peuple lorsque celui-ci est infantilisé. Cessez donc de croire en ptit Jésus sauveur. Au Québec il n y a AUCUN parti de gauche que de la droite déguisée en sauveur !!!